Score de parité face à Saint-Maixent pour la première ronde

Salon-multicollections-Saint-Maixent-L'ecole-img23924

Le club de Royan évolue une fois de plus en PCH1, nous pouvons donc affirmer que nous avons maintenant l'habitude de cette division, que nous espérons quand même quitter l'année prochaine pour la National 4. Mais le chemin va être long et dur, nous allons devoir affronter 7 équipes redoutables et talentueuses, d'autant plus que nous n'avons pas pris le meilleur départ possible dimanche dernier, face une belle équipe de Saint-Maixant, mais commençons par le début.

Il y eu une petite révolution lors de cette première ronde à Royan, l'abcence d'un joueur, et attention pas n'importe lequel; le plus fort, le plus vif, le plus grand, le capitaine depuis maintenant bien des années, je parle évidemment de Gilbert, qui rate pour la première fois depuis au moins 20 ans une ronde de ce championnat, nous pouvons donc le comprendre et l'excuser. C'est donc a Paul qu'a été donné le brassard de capitaine pour cette première ronde. La bonne nouvelle de l'année étant l'arrivé de Faurie Philippe, un bon joueur classé 1830 qui a gagné son tout premier match a Royan dimanche à l'échiquier numéro 1, bravo !

IMG00178-20121014-1815

Voyez combien Paul nous a chouchouté tout le long de la rencontre, des petits gâteaux bio, du nescafé, du sucre, il était a nos petit soins. Nous avons manqué de rien !

Et pourtant... Voila que nous ne gagnons pas ce match... Fort heureusement nous ne le perdons pas non plus, 4-4 a été le résultat final, match nul, ni bon, ni mauvais. Pour ma part c'est plutot mauvais, je perd cette première ronde contre Annonier Dominique, qui ne m'a pas laissé de cadeaux !

 

 

 

IMG00177-20121014-1805Vous pouvez voir les résultats et classement sur la page "résultat et classement" tout a fait a droite du site.

C'est Gerard qui a eu le plus de tension en jouant la dernière partie, celle regardée de tous, celle qui va déterminer le gagnant de ce match. Il n'est pas aisé de jouer sous les regards des joueurs quand la position n'est pas à son avantage. C'était le cas pour Gérard, qui s'est battu et a raté une petite combinette à cause d'un coup osé mais fantôme de son adversaire Robert Pipon, déstabilisant psychologiquement Gerard voulant contrôler la situation rapidement en sacrifiant une tour (dites moi si je me trompe) contre un fou (Paul pourra mieux rentrer dans les détails de cet acte désespéré de contrôle de la situation).

 

IMG00179-20121014-1816

 Retrouvez le classement des meilleurs buteurs du club après chaque ronde !